AccueilQui sommes-nous ?Portrait du quartier

Portrait du quartier

En guise d'introduction

Au cours des dernières années, la Corporation de développement communautaire Action Solidarité Grand Plateau (CDC ASGP) a réalisé, en collaboration avec divers acteurs du milieu, des portraits généraux et sectoriels de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal, dans l’optique de mieux comprendre et de décrire, tant sur les plans quantitatif que qualitatif, les problématiques relatives à la pauvreté et à l’exclusion.

La présente édition du portrait du Grand Plateau fait suite au document « Un quartier en Noir et Blanc » publié en 2005 et réalisé à partir des données du recensement de 2001 de Statistique Canada et de la connaissance des intervenants du milieu de leur territoire.

Cette nouvelle version titrée «Un quartier pour toutes et tous... un portrait du Grand Plateau» analyse les données du recensement de 2006 (celles de 2011 n’étant pas encore toutes disponibles seront graduellement intégrées lors d’éventuelles mises à jour)et vise à documenter l’évolution de la population d’un point de vue socioéconomique et sociodémographique. Elle a aussi été analysée à la lumière d’autres études publiées sur le Grand Plateau en matière de santé, de logement, de marché du travail, pour en nommer quelques unes, ainsi qu’avec la participation des membres du Comité des tables sectorielles de la CDC ASGP1.

On remarquera que, parmi les principaux enjeux soulevés dans ce document, certains sont particulièrement importants à considérer au moment d’une planification adéquate du territoire et de ses aménagements ou en matière d’intervention spécifique à développer avec des groupes ciblés autour de thèmes précis comme la pauvreté, la santé, le logement, l’emploi, la scolarité, le revenu, etc.

 

Les visages de la pauvreté sur le Plateau 

D’entrée de jeu, bien que le nombre de personnes sous le seuil de faible revenu se compare en importance aux quartiers voisins immédiats, la problématique de la pauvreté est peu associée au Plateau Mont-Royal.

Cette reconnaissance du fait que la pauvreté est présente dans le Grand Plateau demeure un défi constant pour la communauté locale.

 

L'isolement

La forte proportion de ménages composés d’une seule personne soulève la question de l’isolement possible de certains de ces ménages (personnes âgées, personnes démunies, personnes à risque d’itinérance, etc.). Ces ménages sont également plus vulnérables financièrement advenant un imprévu tel que par exemple, la perte de son emploi.

1 Le Comité des Tables sectorielles est composé de : Autour des Familles, Table jeunesse, Alliances 3e âge Grand Plateau et Table de concertation en sécurité urbaine du Plateau Mont-Royal.

 

Le coût des loyers

La hausse continue des loyers et de la valeur des logements à un rythme plus élevé que celui de l’ensemble de Montréal constitue aussi un enjeu majeur. Ainsi, on craint les effets négatifs de la gentrification du secteur et, d’autre part, l’appauvrissement, l’isolement et l’exode de ménages moins bien nantis. De plus, d’autres constats s’imposent: les revenus croissent moins vite que les loyers. Le taux d’effort des ménages est à la hausse Une proportion significative de personnes demeure dans un ménage sous le seuil de faible revenu.

Les intervenants du milieu constatent la difficulté pour plusieurs de trouver un logement abordable, notamment pour les familles avec enfants leur nombre a d’ailleurs diminué d’environ 500 entre 2001 et 2006.

 

Vieillissement de la population, jeunes en difficulté et immigration

Le vieillissement de la population commence à se faire sentir avec davantage d’acuité et soulève toute une série de questions relativement au logement, aux services, aux soins de santé, à l’isolement à la mobilité et à l’aménagement du territoire. On ne peut également passer sous silence le fait que certains jeunes vivent dans des conditions extrêmement difficiles et la présence de problématiques lourdes qui exigent des efforts concertés des réseaux scolaires, de la santé et communautaire pour les sortir de cette situation de vie. On constate l’importance des besoins en prévention et en éducation auprès des jeunes, tant sur la question du décrochage scolaire que sur les questions générales de santé (sexualité, hygiène de vie, consommation santé mentale, etc.), ainsi que celle de maintenir et d’améliorer la réponse des services de santé, sociaux et communautaires, notamment pour les jeunes de la rue qui fréquentent le Plateau. Dans la même veine, on constate la nécessité de fournir des ressources adéquates aux groupes communautaires qui œuvrent auprès d'eux.

Enfin, le Grand Plateau connaît une immigration récente significative, bien que moins importante que pour l’ensemble de Montréal, avec les besoins spécifiques qui s’en suivent en matière d’accueil et d’intégration.

 

En conclusion : tous ensemble, c'est possible !

En conclusion et dans la mouvance, tout cela nous incite à nous interroger sur le genre de quartier que nous aimerions façonner pour le Grand Plateau : un quartier central au charme indéniable certes, mais qui aura besoin de la contribution de ses concitoyens et de l’ensemble de ses acteurs locaux afin de relever les nombreux défis qui l’attendent.